Après que plusieurs résidents du centre d'accueil de Saint-Ode (Province de Luxembourg) aient été testés positifs au coronavirus, la Croix-Rouge de Belgique a décidé d'organiser un verrouillage préventif des lieux. La situation est en effet définie en « code rouge », sur base des lignes directrices de Fedasil qui établit un code couleur selon la situation épidémiologique. Cela signifie la limitation totale des entrées et sortie au sein du centre d’accueil.

A ce jour, 11 résidents du centre ont été testés positifs sur un total de 280 personnes. 7 autres personnes sont toujours dans l’attente des résultats du testing. Une vingtaine de personnes au total sont en confinement (cas contacts et positifs) dans une aile dédiée qui a une capacité de 50 places.
"En imposant ce verrouillage préventif, la situation pourra être correctement évaluée, tandis que les allées et venues des résidents seront restreintes et autorisées uniquement dans l’enceinte du centre. Des zones d’isolement ont été définies pour les personnes testées positives et des procédures établies pour les repas. Dans ce centre, les résidents cuisinent eux-mêmes : des livraisons de colis d’alimentation seront effectives pour pallier à l’impossibilité de faire des courses à l’extérieur. L’arrêt de bus devant le centre est momentanément supprimé et des vigiles seront présents à la sortie pour rappeler le message de confinement.", indique la Croix-rouge

De la sorte, les contacts à risque peuvent être vérifiés et les tests nécessaires effectués, avec l’appui de notre équipe médicale et la coordination médicale de Fédasil.
Le personnel du centre met également un point d’honneur à rassurer et informer correctement l’ensemble des résidents quant au respect des gestes barrière pour maximiser leur adhésion aux mesures de sécurité prises. Ces mesures ont un seul et unique but : protéger la santé des personnes accueillies, des équipes et, plus largement, des riverains et de la population belge. Les personnes testées positives font l’objet d’un suivi médical rapproché

La situation sera évaluée au jour le jour. Le lockdown sera levé quand la situation épidémiologique le permettra à savoir lorsque plus aucun cas positif ne sera signalé, en concertation avec le médecin du centre, les autorités communales et la coordination médicale de Fedasil.
La Croix-Rouge indique : " Nous sommes conscient.e.s de l’impact et de l’ampleur des restrictions imposées aux libertés d’une population déjà fragilisée par un parcours migratoire souvent périlleux, une vie en collectivité et l’incertitude liée à l’attente d’une décision à leur demande de protection internationale. Elles seront ajustées dès que l’évolution sanitaire le permettra, en étroite concertation avec les autorités concernées. "