Le parc Chlorophylle, fermé pendant la période hivernale, a rouvert ses portes le 16 mars comme à l’accoutumée. Les premiers visiteurs ont été accueillis par Marie Manguette, la nouvelle directrice.

 Cette réouverture a, en effet, été autorisée par le bourgmestre de Manhay. Il a été contraint de prendre un arrêté car le parc ne rentrait dans aucune catégorie prévue par le gouvernement.

 " Les zoos et parcs animaliers peuvent désormais ouvrir l’accès à leurs installations", précise Marc Generet dans cet arrêté.  " Or, le parc Chlorophylle ne répond pas à la définition d’un parc animalier, ni d’un parc d’attraction et ne rentre dans aucune catégorie énoncée dans l’arrêté ministériel relatif aux mesures d’urgence prises pour limiter la propagation du virus."

Le bourgmestre précise, par ailleurs, que les installations du parc forestier récréatif et pédagogique, avec ses plaines de jeux ouvertes et ses promenades didactiques, répondent mieux aux aspects descriptifs d’un parc animalier qu’à ceux d’un parc d’attraction. Chlorophylle peut, dès lors, y être assimilé et ouvrir ses portes puisque ce type de parc est accessible, contrairement aux parcs d’attraction.

 " L’accès au parc Chlorophylle ne présente aucune contre-indication vis-à-vis des mesures sanitaires en vigueur actuellement. Les précautions sanitaires, notamment en matière de distanciation sociale, peuvent y être appliquées sans aucun problème. La brasserie reste cependant inaccessible aussi longtemps que le protocole sanitaire n’autorise pas la réouverture de l’Horeca", conclut-il.