Luxembourg

Marc, la soixantaine, vient d’écoper de 10 mois d’emprisonnement devant le tribunal correctionnel de Marche pour coups et blessures. La victime et lui s’étaient rencontrés dans un bar de la région de Hotton. Elle lui avait fait des avances, il s’était laissé tenter. Ce n’est que bien plus tard qu’il a réalisé que ce jeu de séduction n’était en fait qu’un stratagème visant à lui faire les poches. Et il n’a pas apprécié. 

"Elle voulait absolument me sucer", expliquait-il au juge en mai dernier. "On s’est arrêté sur un parking près d’un cimetière. Elle a baissé mon pantalon dans la voiture, mais elle a vite fait de glisser ses mains dans mes poches."

La petite affaire terminée, Marc a découvert que l’argent qu’il transportait sur lui avait disparu. Il s’est alors lancé dans un véritable interrogatoire ponctué de "mandales" et autres coups de lampe torche sur la tête. Le sexagénaire retrouvera notamment un liasse de billets dissimulée entre les fesses de sa conquête. Il quittera ensuite les lieux sans se préoccuper du sort de la victime, en sang dans les graviers. "Monsieur s’est senti berné, grugé", soulignait son avocat. "Madame avait manifestement une idée derrière la tête dès le départ. Elle reconnaîtra d’ailleurs dans ses auditions qu’elle avait repéré que monsieur avait une liasse de billets dans la poche." 

Absente au procès, la victime conteste les accusations de vols. "Quand bien même monsieur dirait la vérité, cela ne justifie pas de s’en prendre ainsi à madame", observe-t-on du côté de la partie civile. Outre la prison, Marc écope de 800€ d’amende. Il bénéficie toutefois d’un sursis pour une partie de la peine.