Le ministre de l’Urbanisme Willy Borsus a signé ce jeudi le projet d’extension du parc WEX, appelé WEX2. Celui-ci consiste en la reconnaissance de 35,29 hectares et en l’autorisation d’expropriation de 33,06 hectares. La majorité des terrains reconnus sont en zone d’activité économique mixte au plan de secteur avec une petite surface en zone d’espaces verts.

"Les taux d’occupation au sein des zones d’activités économiques de la Province de Luxembourg - 73.2% pour les zones d’activités mixtes et 83.3% pour les zones industrielles - laisse présager indubitablement un futur manque d’espace disponible pour ces activités dans la Province. Localement au niveau de Marche, ces taux atteignent respectivement 85.9% et 84%. Le besoin est donc totalement nécessaire", précise le ministre dans un communiqué.

La zone dédiée au WEX2 est située en bordure du contournement actuel, à proximité de la N4 et de la N63. Cette extension vise à l’implantation de 50 à 60 TPE ou PME. L’administration wallonne estime la création d’emplois de 280 à 320.

Ce projet rencontre les ambitions de la Déclaration de Politique régionale en matière de développement économique, de développement territorial, de politique industrielle, de recherche et d’innovation ainsi qu’en matière de création d’emploi.

Le taux de subvention par la Wallonie sera de 85%. Pour rappel, le taux de base de 65% est majoré parce qu’il s’agit d’un parc régional et d’un parc durable, c’est-à-dire qu’il intègre les enjeux liés au développement durable.

En ce qui concerne l’accessibilité pour les usagers en mode doux, le projet prévoit le maintien de la connexion cyclable. Rappelons que le centre-ville de Marche n’est situé qu’à 1 km de l’extension du WEX en utilisant la route de Waillet. Cette dernière fait partie du réseau cyclable du pays de Famenne.