Luxembourg


Le gouvernement wallon a reconnu, jeudi, que les communes de Meix-devant-Virton, Habay et Florennes ont bien été victimes de calamités naturelles publiques, ouvrant la voie à une indemnisation des victimes. Meix-devant-Virton et Habay (Province de Luxembourg) avaient introduit une demande pour que les inondations survenues du 9 au 11 juin 2018 sur leur territoire soient reconnues comme calamité naturelle publique. La commune de Florennes (province de Namur) avait déposé la même requête à la suite de la tornade qui a touché la commune dans la nuit du 7 au 8 août 2018.

Les communes d'Habay et de Meix-devant-Virton comptabilisent 215 dossiers potentiels de sinistrés, la commune de Florennes en comptant 5.

A la suite de cette reconnaissance, qui doit encore faire l'objet d'un arrêté du gouvernement régional, les particuliers disposeront de 3 mois, à dater du 1er jour du mois qui suit la publication de cet arrêté au Moniteur belge, pour introduire un dossier de demande d'aide à la réparation auprès du Service Régional des Calamités de la Direction générale opérationnelle des Pouvoirs locaux et de l'Action sociale. Pour les personnes morales de droit public et pour les biens relevant du domaine public, le délai d'introduction des dossiers est porté à 6 mois.

Le Service Régional des Calamités instruira les demandes et soumettra ensuite au ministre-président les projets de décisions, en y incluant le calcul éventuel du montant de l'aide à la réparation.