Ce sont des moments très difficiles à passer pour les résidents et le personnel de la Knippchen à Arlon. Il y a quelques jours, la Protection Civile est intervenue pour transférer 3 patients atteints du covid. Ils ont été emmenés à l’hôpital tout proche. Une opération qui a marqué les esprits. 

« Les gens de la Protection Civile portaient des combinaisons, similaires à celles des cosmonautes. C’était impressionnant !», explique Marie, qui a assisté à la scène. Aujourd’hui, la maison de repos est sans doute celle qui a pris le plus de mesures de précaution dans notre Province. Voyez plutôt le dispositif mis en place. « La maison de repos est divisée en 2 parties, de façon étanche. Une partie réservée aux résidents covid, l’autre pour les résidents testés négativement. C’est ce que l’on appelle le principe du cohortage », communique la Résidence. Au moment de rédiger ces lignes, il y avait 27 personnes qui étaient positives à la covid. Malheureusement, 4 d’entre-elles sont décédées. La Résidence a confirmé l’information ce lundi sur sa page officielle (Facebook). 

Face à cette situation, il a fallu dégager d’importants moyens au niveau humain. C’est pourquoi quelques aides-soignants ont été engagés, ce qui permet au personnel habituel de souffler un peu. « C’est une gestion humaine très difficile et nous recherchons sans cesse les moyens d’améliorer cette situation inédite. Nous recevons pas mal de candidatures, même de la France. Du personnel qui souhaite s’investir dans ces moments difficiles », nous dit cette aide-soignante. Mais tout le monde n’est pas aussi optimiste pour la suite. Les familles des résidents ont peur. « Le cohortage ? Il est voué à l’échec. Ici, on a testé les résidents le mercredi, les résultats ont été donnés le vendredi. On les a déménagés le dimanche. Quelques-uns sont décédés. A combien d’autres contaminations et e décès doit-on s’attendre dans les prochains jours ? », témoigne cette dame qui a toujours un membre de sa famille dans l’aile non contaminé