Les différents services de la Zone de Secours ont préparé la Foire Agricole (FA)

Bien souvent, les visiteurs ne les voient pas. En tout cas, quand tout va bien… Loin derrière les animaux, les exposants ou les machines agricoles, ils sont là, dans l’ombre ou visibles, pour veiller au bon déroulement de cette FA. "Ils", ce sont les personnes oeuvrant pour les différents services de secours. A leur tête, on retrouve le trio Claude Baulard (Cellule de coordination de l’événement), André Mathieu (Chef de corps de la Police) et Stéphane Thiry, le commandant de la Zone de secours. Ils sont là pour votre sécurité, dans leur poste de commandement ou sur le terrain.

"Je coordonne le premier palier. C’est-à-dire, ce que l’on appelle communément la routine. Un dispositif classique", commence Claude Baulard. La police prend ensuite la parole et rappelle les consignes de base à respecter. Cette année, la mobilité et le stationnement seront surveillés avec attention. "Chaque automobiliste doit écouter les injonctions des policiers qui sont les seuls à réguler le trafic. Ça ne sert à rien de suivre son GPS. Nous avons étudié la question et savons ce que nous devons faire. De plus, veillez à bien vous garer. Un parking coûte moins cher qu’une dépanneuse", explique André Mathieu. Vous voilà donc prévenu.

"Si nous devons intervenir pour un feu, nous aurons plus facile. Le pompier fait son travail et ne s’occupe pas de la circulation. Il doit pouvoir se rendre sur les lieux du sinistre le plus rapidement possible", enchaîne le commandant Thiry.

Bref, la FA se prépare depuis plusieurs mois du côté des forces de l’ordre et d’intervention. "La société, les mentalités ont évolué. Les comportements des gens aussi. Rien n’est laissé au hasard de notre côté. Je suis rassuré. Je peux affirmer que c’est plus facile aujourd’hui de préparer la FA que dans le passé. On est moins stressé", conclut-il.

L.T.