L’Agence fédérale des médicaments a autorisé la vente des autotests pour que les particuliers effectuent eux-mêmes le test de dépistage du Covid-19. Depuis mardi, ils sont, en principe, disponible en pharmacie.

Dans les provinces de Namur et de Luxembourg, des contacts pris dans des pharmacies, il ressort que deux sur cinq ne les ont pas encore reçus.  "Nous n’avons reçu aucune demande" souligne une employée de la pharmacie Bodard à Marche-en-Famenne. " Une commande a néanmoins été passée. Les autotests seront livrés le 9 avril."

A la pharmacie des  "4 coins" à Namur, la pharmacienne espère être livrée mercredi matin.  " Nous conseillons aux personnes à risque de se faire dépister en effectuant un test PCR", explique-t-elle.  " Des curieux se renseignent mais ne réservent pas. Il n’y a, en tout cas, pas de rush, pour le moment."

A la pharmacie Familia à Bastogne, où les 25 premiers autotests ont été livrés mardi matin, ils ne sont pas pris d’assaut.  " Nous n’en avons vendu qu’un seul à un infirmier", souligne l’employée. "Il connaissait le mode d’emploi et n’a posé aucune question. Le grand public ne s’intéresse pas actuellement à ce moyen de dépistage prévu pour les particuliers."

La pharmacie Servais à Namur-Gare en a reçu 150.  " La demande est très faible", indique la pharmacienne.  " Nous n’en avons vendus que quelques-uns. Les gens ne nous posent pas de question. Ils ne sont, peut-être, pas encore au courant. Les ventes augmenteront, sans doute, lorsque l’information aura été diffusée largement."

A Rochefort, la pharmacie Familia en a vendu une dizaine. " Plusieurs clients ont manifesté de l’intérêt", indique un employé. " Nous avons reçu beaucoup de demandes et en avons, dès lors, commandé 25. Environ la moitié de ces autotests ont été vendus en moins d’une journée. Il faudra, sans doute, passer à nouveau commande dans les prochains jours."