De 2013 à 2018, cette Gedinnoise de 48 ans a détourné plusieurs dizaines de milliers d’euros au préjudice des œuvres paroissiales et de la fabrique d’églises de Daverdisse. Elle a profité de son accès aux comptes bancaires de l’association pour y puiser de l’argent sous forme de retraits ou de paiements. Réalisant que les comptes n’étaient plus approvisionnés, l’un des bénévoles a déposé plainte auprès de la police. La prévenue est rapidement passée aux aveux. Elle a reconnu s’être approprié près de 14.000€ au préjudice des œuvres, dont 300€ provenant des collectes. Les détournements au préjudice de la fabrique d’églises s’élèvent quant à eux à près de 57.700€. Une somme en partie destinée à renflouer les comptes des œuvres paroissiales. « Il y a lieu de prendre en considération le caractère répétitif des faits, la longueur de la période infractionnelle, les circonstances les entourant, mais aussi les aveux spontanés de la prévenue qui n’a aucun antécédent judiciaire, ainsi que les regrets sincères qu’elle a exprimés lors de l’audience », peut-on lire dans le jugement. Pour le tribunal, les faits relèvent d’un accident de parcours. La prévenue écope d’une peine de travail de 50 heures et d’une amende de 400€, qui s'accompagne également d'un sursis de deux ans.