Le 25 janvier dernier, au conseil communal de Neufchâteau, en l’absence de la bourgmestre, le groupe "Pour vous"  avait perdu sa courte majorité et le budget 2021 du CPAS avait été recalé car les mandataires d' " Agir Ensemble » avaient voté contre.

Mardi soir, le président du CPAS, Christrophe Van Goethem, est revenu sur ce blocage qui aurait pu avoir de graves répercussions. " Le budget avait déjà été approuvé à l’unanimité en décembre au conseil de l’aide sociale", a-t-il rappelé.  " Dès lors, nous n’avons pas souhaité le modifier. Nous avons été en appel de la décision auprès du gouverneur. Après un mois, celui-ci n’a pas rendu d’avis et comme la procédure le prévoit en pareil cas le budget est devenu exécutoire."

Le président du CPAS a expliqué, qu’avant la validation du budget, un arrangement a dû être trouvé, en urgence, pour fournir des PC portables aux assistantes sociales en télétravail. S’adressant à la minorité, il a ajouté :  " Le CPAS mène des actions en faveur de personnes précarisées. Elles ne doivent pas être prises en otage. J’espère que vous réfléchirez à deux fois avant de bloquer un tel dossier."

Le chef de file de la minorité, François Huberty, a rétorqué que son groupe avait voté contre pour dénoncer l’absence de perspectives et non pour bloquer le fonctionnement du Centre Public d’Action Sociale.