L’évolution du nombre de cas de coronavirus, au cours des 14 derniers jours, est inquiétante en province de Luxembourg : 198 du 20 au 26 septembre et 456 du 27 septembre au 3 octobre, soit une augmentation de 130 %. La province arrive en tête en termes de taux de reproduction du virus avec 1,640, devançant de peu Namur (1,621). Elle totalise 2 828 cas de Covid-19 avérés depuis le début de la pandémie.

Les hospitalisations augmentent aussi mais dans une moindre mesure. Selon Sciensano, le mardi 6 octobre, onze patients étaient hospitalisés dans les unités Covid des hôpitaux de Vivalia. Quatre autres patients, plus sérieusement atteints, se trouvaient aux soins intensifs. Des chiffres sans commune mesure, évidemment, avec le pic des 125 lits occupés début avril.

Quant au taux de positivité des tests Covid, il augmente également. "A présent, on atteint la barre des 10 % ", relève Jean-Sébastien Goffinet, hygiéniste à l’hôpital d’Arlon. "En principe, on ne dépiste que les personnes qui présentent des symptômes de la maladie, mais avec le tracing, notamment dans les écoles, le dépistage est effectué également chez les personnes asymptomatiques."

Dans ce contexte, la cellule de crise provinciale, présidée par le gouverneur et composée de représentants de la zone de secours Luxembourg, de la police, des centres de santé et de la protection civile, s’est réunie mardi. "Les chiffres ne sont pas bons", souligne Xavier Derenne, porte-parole du comité de coordination provinciale. "Lors de la première vague, la province avait été relativement épargnée, ce n’est plus le cas aujourd’hui. On ne sait pas pourquoi il y a une telle progression. On constate que la tranche d’âge 20-29 ans est la plus touchée."

La cellule de crise se prépare à devoir gérer une forte augmentation du nombre de patients hospitalisés. "On craint une explosion des hospitalisations d’ici 15 jours ou un mois", poursuit Xavier Derenne. Le gouverneur a participé, ce mercredi, à une réunion organisée par la ministre de l’intérieur à Bruxelles. Il pourrait prendre un nouvel arrêté dans les prochains jours.