La vitrine de l’agriculture et de la filière bois devrait accueillir 230 000 personnes.

La 85e Foire agricole et forestière débute ce vendredi à Libramont sur le thème "Qui construira nos villes demain ?"

Les organisateurs feront, comme l’an dernier, le lien entre la ville et la ruralité. Ils veulent montrer que le bois, respectueux de l’environnement, est un matériau d’avenir pour les constructions urbaines, à l’heure du réchauffement climatique.

La foire se veut aussi un espace de solutions et d’innovations. "À Libramont, il est possible d’explorer le futur du bois et l’agriculture de demain" , précise Natacha Perrat, la directrice de la foire. "Des innovations seront présentées tant au Mecanic’show qu’au pôle lait et santé animale. Le pôle agriculture connectée regroupera une vingtaine d’opérateurs wallons, flamands et français."

La Foire agricole met également l’accent sur l’élevage avec la présence, en exposition ou dans les concours, d’environ 3 000 animaux.

Les rassemblements de porcs étant toujours interdits, en raison de la peste porcine africaine, il n’y aura pas de porcs piétrains cette année. Des éleveurs de bovins, issus de plusieurs pays, seront sur le pont. "Nous participons à cet événement depuis une quinzaine d’années", explique Jean-Marie Mangen, secrétaire de l’association luxembourgeoise de blondes d’Aquitaine. "La principale raison est commerciale. À l’échelon européen, nous rencontrons tous les mêmes difficultés. Le prix de la viande est beaucoup trop bas alors que le coût de l’énergie et des aliments ne cesse d’augmenter. La viande exportée d’Amérique du Sud, en particulier d’Argentine, entre en concurrence avec la nôtre."

Pour découvrir les produits du terroir, il faudra suivre le sentier des saveurs ou parcourir les stands d’Ardenne joyeuse.

La 20e édition des Demo Forest se déroulera, les 30 et 31 juillet, près de l’arboretum de Bertrix, avec 500 machines et techniques en démonstration dans les conditions réelles de travail, un pôle construction bois inédit et quatre championnats internationaux. En six jours, plus de 230 000 visiteurs sont attendus.