Luxembourg Mise en ligne et présentée dans 5 communes, elle a déjà recueilli plus de 400 signatures

Les opposants au projet d’implantation de cinq éoliennes, par la société EDF Luminus, dans le Bois de Groûmont (Lierneux), n’ont pas perdu de temps. La pétition en ligne, sur le site Avaaz.org, et la version papier présentée, en porte-à-porte, aux habitants des communes de Vielsalm, Lierneux, Houffalize, Manhay et La Roche-en-Ardenne, a déjà été signée par plus de 400 personnes.

"Ces éoliennes de 200 mètres de haut seraient situées à une distance de 1 à 1,5 km des villages environnants", soulignent les opposants. "Une telle proximité d’un parc éolien engendre un trouble dépassant les contraintes admissibles du voisinage par l’impact visuel permanent sur le paysage ardennais alors dégradé. De plus, les nuisances auditives et clignotantes permanentes, altérant la vie quotidienne des habitants, touristes et autres, engendreront une dépréciation incontournable des valeurs patrimoniales et immobilières de la région et généreront bien d’autres nuisances."

Selon les opposants, l’impact sur l’humain n’est pas le seul problème. Ils redoutent, en effet, que cette initiative, "principalement motivée par le profit financier du promoteur et de quelques-uns", n’ait des conséquences considérables au niveau environnemental local à travers la déforestation et l’altération de la faune. "Il est important pour nous et les générations futures d’éviter le désastre imminent", résument-ils. "Nous voulons que ce joyau des Ardennes reste intact. Nous voulons que la région reste un havre de paix naturel."

A La Baraque de Fraiture, Arnaud Dubois, le gestionnaire des pistes de ski indique que s’il n’a pas (encore) signé la pétition, il a envoyé un courrier à l’administration communale de Lierneux et au promoteur. "Lors de la réunion d’information, je n’ai pas obtenu d’informations précises sur la localisation des éoliennes ni sur l’accès au chantier", indique-t-il. "Je crains que les mâts ne soient trop proches de certaines pistes de ski de fond ou de sentiers empruntés par les promeneurs." Rappelons que les commentaires et réclamations doivent parvenir à l’administration communale de Lierneux avant le 15 mars.

Nadia Lallemant