Sur les 3.167 sangliers prélevés, 824 carcasses se sont révélées viropositives

Le ministre wallon René Collin, a adopté un arrêté modifiant diverses mesures temporaires de lutte contre la peste porcine africaine. Le texte adapte, dès le 1er juillet et jusqu’au 14 septembre prochain, la circulation sur les chemins et sentiers forestiers dans une partie des zones noyau et tampon.

Pour rappel, le 6 avril dernier, en concertation étroite avec l’ensemble des acteurs concernés – DNF, DEMNA, AFSCA, l’ULiège Réseau de Surveillance sanitaire de la Faune Sauvage, experts de la Commission européenne - le ministre a pris la décision d’assouplir les mesures d’interdiction pour permettre aux promeneurs de retrouver leur forêt.

Toutefois, l’interdiction de circulation restait de mise sur 14.000 ha en forêt. A savoir, au nord : les forêts de Rulles, Neufchâteau et de Chiny et au sud, les bois d’Ardenne, de Meix-devant-Virton et du Grand Bois.

«J’ai décidé d’interdire la circulation sur 7.000 ha supplémentaires de forêt sur une zone comprise entre Virton – Aubange et Stockem et sur une seconde comprise du nord de Stockem- Etalle et Tintigny », précise René Collin. « Et ce, en raison des mises bas et afin de garantir la quiétude maximale en forêt pour éviter de propager le virus, tout en permettant de mener à bien les opérations de recherche systématique des carcasses. »

A ce jour, 3.167 sangliers ont été prélevés. 824 carcasses se sont révélées viropositives au sein des zones tampon et noyau. 745 sangliers ont été tirés dans le périmètre infecté. 687 sangliers ont été piégés et 123 abattus lors d’opération de tirs de nuit.

Le ministre précise, par ailleurs, que plus de 11.100 ha restent accessibles à la circulation au sein des zones noyau et tampon. Il insiste, sous peine de sanctions, sur le respect strict des dispositions réglementaires comme, pour les promeneurs, l’obligation d’emprunter uniquement les chemins et sentiers forestiers et de tenir en laisse les animaux de compagnie et, pour les VTT et cavaliers, l’obligation d’emprunter uniquement les sentiers balisés et les chemins.

René Collin recommande de désinfecter ses chaussures & VTT à la javel, de ne toucher aucune carcasse ou sanglier désorienté et d’avertir de la découverte le Call Center de la Wallonie, au 1718. Des mesures de contrôle particulières sont prévues dans toute la zone concernée.

Un affichage spécifique, en quatre langues, sera disposé à l’entrée des chemins et sentiers forestiers autorisés à la circulation. Les Maisons de Tourisme ainsi que les syndicats d’initiative des différentes localités concernées assureront un relais pour conseiller au mieux touristes et promeneurs sur les itinéraires.