Les demandes de dérogation doivent être envoyées au gouverneur avant le 16 mars

Le gouverneur a pris, ce mardi, un arrêté de police en prévision de l’installation de camps de mouvements de jeunesse sur le territoire de la province de Luxembourg pendant l’été.

Les camps sont interdits dans la zone infectée par la peste porcine africaine et dans la zone d’observation renforcée, étant entendu que ces espaces peuvent évoluer en fonction de la découverte de sangliers contaminés.

Des dérogations pourront être accordées, dans la zone infectée, pour les camps qui se déroulent dans des bâtiments, et dans la deuxième zone, pour tous les types de camps. La demande de dérogation doit être formulée par écrit auprès du gouverneur pour le 16 mars au plus tard.

Olivier Schmitz statuera dans les trente jours suivant la demande sur base d’une analyse de risques liée aux avis récoltés auprès du Département Nature et forêt, de la zone de secours Luxembourg et du bourgmestre concerné.

Le gouverneur précise que cet arrêté a pour but de préserver les efforts fournis dans le cadre de la lutte contre la peste porcine africaine, mais aussi d’assurer la sécurité des jeunes face aux mesures prises.

N.L.