Ce lundi 25 janvier, sera publié et entrera en vigueur immédiatement l’arrêté ministériel qui autorise le repeuplement des exploitations porcines dans les zones touchées par la peste porcine africaine en province du Luxembourg. Les éleveurs gaumais, qui avaient dû faire abattre leurs porcs de manière préventive en 2018, pourront donc reprendre leurs activités à partir de cette date.

L’Afsca se réjouit de cette bonne nouvelle pour les éleveurs de la région infectée qui avaient été très touchés par cette situation. L’Agence est en contact avec ces derniers afin de les soutenir dans les modalités pratiques.

Cet arrêté ministériel permet un autre retour à la normale qui concerne, lui, tout le secteur porcin belge. En effet, il sera à nouveau rendu possible, dans le respect des règles et des mesures de biosécurité ad hoc, de charger des porcs de différentes origines sur le même véhicule, tant pour les porcs d'abattage que pour les porcs d'élevage. Il sera également à nouveau possible de décharger un chargement de porcs reproducteurs dans différentes exploitations.

L’annonce du repeuplement dans le Sud-Luxembourg est également l’occasion, pour l’Afsca, de rappeler que la vigilance reste de mise. Les mesures de surveillance et de biosécurité, celles applicables en tout temps et celles mises en place en septembre 2018 afin de préserver le secteur de toute contamination, restent par ailleurs d’application en Belgique.