La commune de Libramont-Chevigny s’est engagée dans la rédaction d’un PLP en 2019 pour une période de 3 ans renouvelables. Il s‘agit d’un plan d’action visant à améliorer la propreté publique. Car comme dans d’autres communes, Libramont n’est parfois guère épargnée par les incivilités, dépôts clandestins ou autres du même genre. Ce qui nuit à l’image de la ville. Après avoir réalisé un premier diagnostic de la propreté sur le territoire communal, une enquête auprès des citoyens et plusieurs réunions en présence d’acteurs communaux déjà impliqués dans la propreté publique, la commune a enfin développé un panel d’actions basé sur les 5 piliers sui-vant : sensibilisation, gestion de l’ infrastructure, gestion de l’espace public, participation ci-toyenne et répression. 

« Ces actions ont été regroupées en un plan d’actions visant des nuisances et lieux prioritaires mis en évidence lors du diagnostic : les dépôts clandestins/sauvages au milieu de la ville et aux extrémités des villages, les mégots de cigarettes, les déjections canines, la Place de la Gare, la rue du Vicinal, les centres commerciaux et leurs parkings, les zones des bulles à verres », précise l’échevin en charge de la propreté, Bertrand Nique. 

Concrètement, 22 actions sont ou seront mises en œuvre, parmi lesquelles. « Une opération enquête lors d’un dépôt clandestin, campagne de panneaux anti-dépôts sauvages, création et diffusion d’une vi-déo choc, installation de caméras de vidéosurveillance, distribution de cendriers portables dans les écoles du supérieur, installation de nudges, mise à disposition de matériel de nettoyage pour les promeneurs, distribution gratuite de sacs à déjection canine, désignation d’un responsable déchets dans chaque groupement, réalisation d’une campagne d’animations dans les écoles, mise en place de semaine de répression, réalisation d’un cadastre des poubelles publiques, or-ganisation d’une semaine de ramassage des mégots de cigarettes », conclut-il.