Le gouverneur de la province de Luxembourg vient d’annoncer qu’il va instaurer, à partir de mercredi, un couvre-feu de 1 h à 6 h .  " Les rapports reçus ce matin ont malheureusement confirmé la tendance à l’aggravation des indicateurs épidémiologiques", explique-t-il dans un communiqué.  "Le taux d’incidence pour notre province est aujourd’hui de 461 cas par 100 000 habitants. Pas moins de 36 communes sur 44 dépassent le taux d’incidence de 250."

La province de Luxembourg a également le taux de reproduction le plus important de Belgique (1,912). Le nombre de cas confirmés a connu entre la semaine du 25 septembre au 1er octobre et la semaine du 2 au 8 octobre une augmentation de 172% ! Le nombre de personnes infectées double actuellement tous les cinq jours.

" C’est pourquoi, en concertation avec la ministre de l’Intérieur, le commissaire fédéral en charge de la crise du coronavirus, le gouvernement wallon et les bourgmestres de la province, j’ai décidé de compléter les mesures prises vendredi et d’interdire les déplacements non-essentiels entre 1 h et 6 h sur l’ensemble du territoire de la province de Luxembourg " précise Olivier Schmitz.

A partir de ce 14 octobre, et pour une durée de quinze jours renouvelables, il sera interdit de se trouver ou de se déplacer sur la voie publique entre 1 h et 6 h, sauf pour raisons médicales, professionnelles ainsi que pour porter assistance à un proche.

 " Les rassemblements nocturnes, en particulier dans un cadre festif, ont été identifiés comme des foyers très importants de propagation du virus. Toutes les personnes qui se rassemblent, parfois en grand nombre, sans aucun geste barrière, participent à la propagation d’un virus qui menace sérieusement la santé des citoyens et de notre société tout entière. Adaptons nos comportements, sans quoi, un reconfinement sera inévitable. Et cela, nous voulons à tout prix l’éviter", conclut-il.