Luxembourg

La cour a estimé que rien ne démontre que les relations sexuelles consenties ont débuté avant la majorité sexuelle

Ce mardi, deux professeurs de l’école Notre-Dame-du-Bonlieu de Virton ont été acquittés par la cour d’appel de Liège après avoir entretenu des relations sexuelles avec une de leurs élèves alors qu’elle avait 16 ans. 

Les magistrats ont estimé qu'ils ne pouvaient pas se baser sur la déclaration de la jeune fille pour déterminer avec précision le début des relations sexuelles car cette dernière a plusieurs fois varié dans ses déclarations. 

 L’élève a d’abord entamé une relation avec un professeur âgé de 42 ans. Elle s’était ensuite confiée à un second professeur âgé de 39 ans, également enseignant dans son école avant d'entamer une relation avec ce second professeur. 

 Le ministère public estimait que les relations sexuelles avec le premier professeur avaient débuté dans le courant du mois de novembre 2014 alors qu’elle avait 15 ans, ce que le suspect a toujours nié.

Le second professeur était également poursuivi pour non assistance à personne en danger, mais la jeune fille l'avait menacé de se suicider si il révélait les faits qui se sont déroulés avec le premier professeur. 

Les magistrats ont également estimé qu'ils n'y avait pas de preuve qu'ils avaient débauché la jeune fille.