Récemment, des travaux ferroviaires ont été réalisés par Tuc Rail dans la région de Bertrix. La crète des talus a été remblayée sur plus de 3 000 mètres. Selon Natagora, ce remblayage est illégal.

 " Ces dernières années, les travaux de grande ampleur menés le long des voies ferrées se sont multipliés" rappelle l’association de protection de l’environnement, dans un communiqué.  " Les impacts sur la biodiversité, en particulier sur certaines espèces protégées comme les reptiles, sont importants, et trop rarement pris en compte. Or, dans un environnement qui se banalise de plus en plus, les talus ferroviaires sont devenus des zones refuges importantes pour la faune et la flore. Ils abritent des espèces devenues rares et menacées en Wallonie comme certains lézards et serpents."

Natgora reproche à Infrabel et à Tuc Rail de ne pas avoir tenu compte, lors des travaux réalisés à Bertrix, des consignes strictes de protection pour la vipère péliade, une espèce présente sur place et particulièrement menacée. L'association a déposé plainte et réclame des mesures de réparation fortes.