Agacé, Romain Gaudron l’est ce matin ! Il a d’ailleurs fait part publiquement de son sentiment en réalisant une vidéo (voir lien). L’origine ? La visioconférence qui s’est tenue hier soir avec les responsables de Vivalia. « Vu que nous ne pouvions interagir en direct, ils nous ont demandé de préparer des questions à l’avance. Au final, le Vice-Président Roland Déom s’est permit de censurer 80% de mes questions. Bien entendu, il n’a pas répondu aux questions les plus dérangeantes. Ce n'est pas acceptable et c’est scandaleux ! La transparence, c’est un devoir », dit-il. 

« Qu'en est-il de la stratégie du CA Vivalia dans les prochains mois vis-à-vis du Management et en particulier de la fonction de Directeur général ? », avec d’autres sous-questions importantes pour Romain Gaudron. Mais le vice-président de Vivalia ne lui a pas donné satisfaction. « Il n’a examiné qu’une seule question. Et le reste ? », souligne-t-il. « Un groupe de travail a été constitué et publie à un rythme régulier les différents aspects qui feront partie de cette nouvelle gouvernance. Y compris la modification statutaire, la constitution du bureau exécutif et aussi les aspects envisagés au niveau de la nouvelle gouvernance : revalorisation des bas salaires, des organigrammes, des moyens mis en œuvre (budgets) pour renforcer l’attractivité, etc…afin de pouvoir proposer le plus rapidement possible (fin janvier) un dossier complet au CA qui l’examinera », a répondu Roland Déom. Une réponse qui n’a pas satisfait Romain Gaudron. 

https://www.youtube.com/watch?fbclid=IwAR23rPeGqfQeJypw2Q0aqOwZ_BJ486lYK7klEh4UTOsAI0RULrcDg_wrgJs&v=lHJmjkiMko8&feature=youtu.be