L'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) remettra dans les 30 jours sa décision sur une reprise de la production au sein de l'usine Ferrero à Arlon, a fait savoir une porte-parole de l'Agence mercredi à l'issue d'une réunion entre des experts de l'Afsca et des responsables de Ferrero. Ces derniers sont venus présenter un plan de relance du site arlonnais. Le feu vert éventuel ne concernera que la production et pas la commercialisation, et portera sur une durée de trois mois.

L'Afsca avait retiré à l'entreprise son permis de production le 8 avril, après qu'une centaine de cas de salmonellose rapportés en Europe ont été reliés à la consommation de produits Kinder. En Belgique, l'Agence estime que 29 cas de salmonellose signalés ont pu être reliés à l'usine Ferrero d'Arlon.

Au cours de la réunion de mercredi, Ferrero a remis une demande officielle d'autorisation de production. "L'Afsca dispose de 30 jours pour y répondre. Les experts de l'Agence se rendront sur place la semaine prochaine pour examiner en détails les documents et les mesures décrites dans le plan de relance de Ferrero", explique l'Agence.

"A l'issue de l'examen approfondi de cette demande d'autorisation et dans le scénario le plus favorable, l'Afsca ne donnera qu'une autorisation de production (et pas de mise sur le marché) conditionnelle et provisoire de 3 mois."
Selon le site internet de Ferrero, l'usine d'Arlon, ouverte en 1989, emploie 725 personnes. La direction s'est engagée plus tôt dans la semaine à maintenir les rémunérations jusqu'à la fin du mois.