Chez Pirothon à Harre, cette activité représente 10 à 15 % du chiffre d’affaires

Aux pépinières Pirothon à Harre (Manhay), c’est l’effervescence ! L’équipe, renforcée par une dizaine de saisonniers, s’active pour que les sapins de Noël soient livrés dans les délais impartis. La coupe et le conditionnement mobilisent les énergies.

“ La semaine avant la Saint-Nicolas est toujours la plus stressante‶, souligne Yves Pirothon, entrepreneur forestier. “ Nous devons charger les camions pour l’exportation et livrer les grands sapins dans plusieurs villes. Des grossistes et des particuliers viennent charger au dépôt. ‶

Selon Yves Pirothon, la production 2019 est de bonne qualité. “Les pics de chaleur n’ont pas eu d’impact sur les arbres plantés il y a dix ans ‶, explique-t-il. “ Par contre, les jeunes plants ont souffert ces deux dernières années. Au niveau commercial, le nombre élevé de sapins sur le marché a une double conséquence : le prix de vente stagne et les commandes sont passées à la dernière minute. Il y a cinq ans, il n’y avait pas assez de sapins de Noël et les grossistes avaient passé commande plus tôt. ‶

Quant à la récolte des épicéas, nordmann, lasiocarpa et autres fraseri, elle n’est, cette année, pas retardée par la neige. “ Nous avons pu honorer toutes les commandes ‶, se réjouit-il. “ Les deux tiers de la production partent à l’exportation en France et en Italie. Sur le marché belge, nos clients sont des jardineries, des fleuristes et des particuliers. Le nordmann continue à avoir la cote. Il représente 80 % de la production. ‶

Entrepreneur forestier avec son épouse et ses trois enfants, Yves Pirothon continue à diversifier ses activités. “ La production de sapins de Noël, sur 50 hectares répartis dans les communes de Manhay, Houffalize et Vielsalm, ne représente que 10 à 15 % de notre chiffre d’affaires ‶, conclut-il. “ Le reboisement forestier constitue notre principale source de revenus avec 1.000 hectares de forêt plantés chaque année. Nous développons actuellement le secteur bois énergie centré sur la production de plaquettes forestières destinées notamment aux unités de cogénération.