Dans le cadre de la réalisation du Schéma Communal de Développement Commercial (SCDC) d’Arlon, il revient au Gouvernement de Wallonie, de préciser les communes susceptibles d'être affectées par le programme et sur le territoire desquelles une enquête publique doit en conséquence être réalisée.

En sa séance du 25 février 2021, le conseil communal d’Arlon a adopté provisoirement le projet de SCDC et le Rapport sur les Incidences Environnementales (RIE) y afférent. C’est pourquoi le Gouvernement wallon, sur proposition du ministre de l’Urbanisme et de l’Aménagement du Territoire Willy Borsus et en coordination avec la direction des implantations commerciales du SPW, a décidé ce jeudi, de retenir les communes où une enquête publique sera organisée. Il s'agit d’Arlon et de ses communes limitrophes à savoir, Attert, Habay, Etalle, Saint-Léger et Messancy.

Le projet de schéma est également susceptible d'avoir des incidences notables sur l'environnement au Grand-Duché de Luxembourg et plus particulièrement dans les communes de Beckerich, Habscht, Steinfort, Garnich et Käerjeng. Il sera, dès lors, transmis au Grand-Duché de Luxembourg pour consultation, au moment même où ces documents sont soumis à l'enquête publique en Région wallonne.

Pour rappel, un Schéma Communal de Développement Commercial est un document d'orientation, d'évaluation, de gestion et de programmation du développement commercial de l'ensemble du territoire communal. Ce schéma contient notamment, à titre d’exemple, un inventaire de la situation existante, en tout cas l'inventaire des cellules commerciales vides sur l'ensemble du territoire communal, l'évaluation des potentialités commerciales ainsi que les déficiences et contraintes rencontrées sur le territoire communal, les objectifs et les recommandations en termes de développement commercial, etc…

A ce jour, 10 SCDC sont en cours d’élaboration, en l’occurrence à Marche-en-Famenne, Herstal, La Louvière, Verviers, Arlon, Courcelles, Gembloux, Soignies, Soumagne et Fléron.