Luxembourg Guillaume de Moreau a créé un collectif citoyen afin de protéger les riverains et l’avifaune.

La réunion d’information de la société Ventis s’est déroulée, mardi soir, à la maison de village de Champs dans une ambiance houleuse. Le nouveau projet éolien qui porte sur l’implantation de six éoliennes le long de l’autoroute E 25, dans la commune de Bertogne, suscite en effet une levée de boucliers. Les riverains, rejoints par des habitants de Bourcy, se sont déplacés en nombre pour faire part de leurs griefs. Fondateur du collectif Espérance verte, Guillaume de Moreau est opposé au projet. " Ce parc éolien est mal situé , déplore-t-il. Il va générer des nuisances tant pour les habitants de Monaville que pour l’avifaune. L’étang de Fazone est une étape de migration pour les grues. Il y a aussi à cet endroit trois espèces protégées, les milans royaux, cigognes noires et grands corbeaux. "

Propriétaire d’une seconde résidence, située à 600 mètres du futur parc, il redoute les nuisances sonores et les effets stroboscopiques. "J’ai créé ce collectif au printemps, avec le double objectif d’informer la population et de protéger l’environnement, quand, en tant que propriétaire forestier, j’ai été contacté par le promoteur d’un autre projet éolien à développer près de Recogne, commune de Bastogne, se rappelle-t-il. Je me suis aperçu que les habitants n’étaient pas au courant. Lorsque j’ai pris connaissance du projet à Bertogne, j’en ai informé la population dans un toutes-boîtes."

Selon Pierre Mat, administrateur délégué de Ventis, ce parc éolien n’est pas comparable à celui de Bourcy. "Le cadre réglementaire ainsi que les techniques ont changé. Les incidences acoustiques ne seront pas les mêmes. L’impact paysager sera aussi atténué."

Le collectif reste mobilisé. Ce samedi, de 16 h à 19 h, il organise à la salle Rallye Team à Longchamps une rencontre pour les habitants qui souhaitent envoyer leurs réclamations, par écrit, à l’administration communale. Si le collège de Bertogne ne s’est pas encore positionné, celui de Bastogne a déjà fait savoir qu’il remettra un avis défavorable.

N.L.