Un homme de 71 ans se retrouve devant le tribunal correctionnel de Neufchâteau pour attentat à la pudeur sur des fillettes de 6 et 7 ans. Détail interpellant : leurs parents lui en avait confié la garde après l’école. Il leur arrivait même de dormir chez lui. Inquiète de voir le septuagénaire récupérer les deux sœurs après la classe, une institutrice avait fini par alerter la police. C’est que l’intéressé avait déjà été condamné pour faits de mœurs sur mineurs.

 Entendues dans le cadre d’une audition vidéo-filmée, les fillettes livrent un récit concordant pour le moins sordide. Le prévenu les aurait regardées se doucher. Après quoi il les aurait obligées à dormir avec lui dans le même lit. À cela s’ajouterait des caresses, mais également des menaces. L’homme les aurait menacées de représailles si elles osaient en parler à leurs parents. « Monsieur serait un bon samaritain, le voisin idéal : il a même transformé son jardin en pleine de jeu et installé une piscine », souligne le ministère public. « La perquisition a également permis de retrouver des centaines de peluches à son domicile. » L’intéressé nie les accusations qui pèsent sur lui, même s’il reconnaît avoir déjà assisté à une douche à la demande des fillettes, mais sans intention malsaine. « Comme il l’a déjà fait par le passé, monsieur dénonce une cabale à son égard », souligne le ministère public. « On chercherait un moyen pour le détruire à coups de fausses allégations. » Le parquet réclame entre 4 et 5 ans de prison. La plaidoirie de la défense est reportée en mars. La raison : un accrochage entre le juge et l’avocat sur une question de timing.

N.P.