Luxembourg Le tribunal a demandé que les images de vidéosurveillance soient projetées à l’audience.

À bientôt 70 ans, Martine est suspectée d’avoir fait passer de la drogue en prison. Elle aurait profité d’une visite à son fils incarcéré à Marche-en-Famenne pour remettre un paxon de cannabis à un autre détenu assis à la table voisine. La septuagénaire comparaissait vendredi devant le tribunal correctionnel de Marche à ses côtés.

S’il reconnaît avoir été en possession de la drogue, 18,7 grammes de cannabis pour être exact, le détenu en question nie l’avoir reçue de Martine. "Cette dame est dans le même dossier que moi ? Je suis abasourdi", lâche-t-il à l’audience, assurant ne pas connaître sa fournisseuse présumée. Le ministère public semble pourtant sûr de son coup. "En visionnant les images de vidéosurveillance, on voit clairement madame se lever et donner quelque chose à monsieur qui le glisse ensuite entre ses fesses", souligne la substitute du procureur, réclamant 3 mois d’emprisonnement avec sursis à l’encontre de la prévenue.

La défense contre-attaque. "C’est un dossier interpellant", observe l’avocate de Martine. "Les images montrent monsieur recevoir la visite d’un ami assis en face de lui, une personne connue des services pour de nombreux faits. Cet ami avait déjà quitté l’enceinte de la prison quand les stupéfiants ont été retrouvés. N’ayant jamais remis la main sur lui, il fallait bien trouver quelque chose. D’autant que les images sont tout sauf claires et que les légendes sur les photos ne correspondent pas à ce qu’on y voit."

L’avocate de la septuagénaire réclame son acquittement. "Madame a continué à rendre visite à son fils, et ce n’est que 7 mois plus tard qu’on sort ce lapin du chapeau. Aucun devoir de téléphonie, aucune perquisition… Madame a demandé à être confrontée au prévenu avec les images de vidéosurveillance. Ça n’a jamais été fait. On essaye de faire dire à ces images ce qu’elles ne disent pas."

Le président du tribunal a donc ordonné que la vidéo soient diffusée à l’audience pour lui permettre de se faire une idée. Projection prévue le 14 juin prochain.