Luxembourg

Les images sont loin d’être aussi accablantes que le ministère public l’affirmait

Une dame de presque 70 ans est actuellement poursuivie devant le tribunal correctionnel de Marche pour avoir fait entrer de la drogue en prison. Elle aurait profité d’une visite à son fils incarcéré à Marche pour remettre du cannabis à un détenu. C’est en tout cas la thèse soutenue par le parquet sur base des images de vidéosurveillance. « On voit clairement madame se lever donner quelque-chose à monsieur qui le glisse ensuite entre ses fesses », soulignait la substitute du procureur le mois dernier.

 Des accusations que la septuagénaire dément fermement. « On essaye de faire dire à ces images ce qu’elles ne disent pas », soulignait la défense. Le président du tribunal a donc ordonné que la vidéo en question soit projetée à l’audience. Et force est de constater que les images sont loin d’être aussi accablantes que le ministère public l’affirmait. « Jamais je ne ferais une chose pareille », a tenu à préciser la prévenue. « Je suis déjà très mal d’avoir à me présenter ici. J’ai un fils qui est malheureusement tombé là-dedans. Ça fait déjà assez de mal comme ça. Je ne vois pas pourquoi j’irais faire ce genre de chose pour lui. » Le ministère public n’a pas fait de commentaire. Le tribunal prononcera son jugement le 25 juillet.

N.P.