La députée Anne-Catherine Goffinet vient d’interroger la ministre wallonne de l’Environnement Céline Tellier à propos de la réglementation wallonne relative à la taille des arbres et des haies par les particuliers au regard de la nidification. La période au cours de laquelle il est interdit pour les agriculteurs de les tailler s'étend, depuis juin 2018, du 1er avril au 31 juillet.

 " Tout comme les agriculteurs, les particuliers ont un rôle important à jouer dans les actions de protection de la biodiversité", explique-t-elle.  " Chaque année, l'élagage et l'abattage d'arbres et la taille des haies en période de nidification occasionnent des dégâts importants pour la faune, et parmi les oiseaux des jardins. Actuellement, il n'y a pas de dispositif légal en Wallonie pour les particuliers. Mais cela existe en région bruxelloise, où la coupe et l'élagage à l'aide d'engins motorisés sont interdits du 1er avril au 15 août."

La députée arlonaise a demandé à Céline Tellier d'envisager une harmonisation de la législation sur le territoire afin d’interdire la taille des arbres et des haies, durant une certaine période. Une interdiction qui s'appliquerait aux particuliers également. "Un travail de sensibilisation à l'échelle régionale devrait selon moi être mené, en collaboration avec les communes et les provinces, pour attirer l'attention des citoyens sur leurs propres pratiques, et les adapter."

La réponse de la ministre ?  " Actuellement, plusieurs dispositions légales en vigueur prévoient que la taille des haies n’est pas autorisée durant la période de nidification, dont notamment, la conditionnalité agricole, la circulaire concernant la gestion des espaces paysagers le long des infrastructures routières et certaines dispositions de subventionnement comme celle concernant la plantation ou l’entretien des haies."

Elle ajoute qu’il serait, néanmoins, pertinent d’uniformiser ces dispositions et de les rendre applicables à tous les types de gestionnaires.  " J’ai chargé mon administration de préparer une proposition de texte visant à mieux encadrer les pratiques d’entretien et de coupe de la végétation en période de nidification. Cette réflexion doit veiller à prendre en compte une diversité de situations pouvant justifier, dans certains cas, des dérogations au principe général. Un règlement type proposé par la Fédération des parcs naturels fait actuellement l’objet d’une analyse au sein de mon administration."