Luxembourg

Des refuges ont été mis à la disposition des habitants durement touchés par la tempête

Dix-neuf personnes ont été blessées, dont une souffrant de multiples fractures, dans la tornade qui a frappé le sud-ouest du Grand-Duché de Luxembourg, a indiqué samedi le porte-parole des services de secours. Le précédent bilan faisait état de 14 blessés. Un autre blessé est hospitalisé dans un état grave à la suite d'un choc et d'une attaque cardiaque.

La tornade a frappé les entités de Pétange et Bascharage, où 180 immeubles ont été endommagés ou perdu leur toit, selon le gouvernement luxembourgeois. Une centaine d'habitations sont inhabitables. Les services de secours et la police ont reçu plus de 1.000 appels en quelques minutes.

Les dégâts sont très importants. Leur montant n'a pas encore été évalué. Le nettoyage devrait prendre plusieurs jours. Quelque 200 pompiers, 40 policiers et 50 militaires sont mobilisés.

Des centres de secours ont été ouverts dans les deux localités pour accueillir les personnes dont le logement est inhabitable. Le Premier ministre Xavier Bettel, qui a écourté ses vacances, a assuré que le gouvernement aidait "ceux qui ont été affectés".


La tornade avait débuté se course dans le nord de la Meurthe-et-Moselle (France) vendredi vers 18h00, où les pompiers ont réalisé une soixantaine d'interventions.

"Une trentaine de maisons ont été détériorées à Longwy et Herserange, deux communes limitrophes, et la toiture d'une école à Longwy a été particulièrement dégradée", selon la préfecture, précisant qu'il n'y avait eu aucun blessé.

La tornade a alors poursuivi sa route au Luxembourg, avec des rafales de vent atteignant 128 km/heure, selon les services météorologiques du Grand-Duché.

En Allemagne, de violentes tempêtes ont également causé des dégâts vendredi soir. Un match de football opposant Sandhausen au Borussia Moenchengladbach a dû être reporté après que 15 joueurs ont été blessés dans le land de Bade-Wurtemberg, dans le sud-ouest du pays. Dans le centre, la première du spectacle musical sur le best-seller d'Umberto Eco "Le nom de la rose", qui devait se tenir devant la cathédrale d'Erfurt, a dû être interrompue en raison d'inondations.


Le Luxembourg s'est réveillé sonné samedi, au lendemain du passage d'une tornade d'une violence exceptionnelle pour ce petit pays et qui a fait 19 blessés ainsi que d'importants dégâts, en particulier dans la commune de Bascharage, dans le sud-ouest du grand-duché. "On ne peut pas faire grand-chose, c'est la nature", constate avec résignation Fernand Laschette, qui a vu la toiture de son voisin s'arracher pour atterrir dans son propre jardin.

"Cela a duré deux ou trois minutes, pas plus. J'ai juste eu le temps de finir de fermer les volets", raconte à l'AFP le quinquagénaire dont la maison a subi quelques dommages au niveau de la façade, de la terrasse et du toit.

Un peu plus loin dans cette rue de la petite commune de 10.000 habitants, Andy Miller fixe une bâche en haut d'une maison dont la toiture a été partiellement soufflée par les vents, certaines rafales atteignant 128 km/h.

"Tous mes ouvriers sont partis en vacances, on ne peut pas faire de miracle", déplore ce couvreur-charpentier qui a fait appel à deux amis et à son beau-frère pour lui prêter main forte.

En cette période de congé dans le secteur du bâtiment, les ouvriers - souvent originaires du Portugal ou des Balkans - désertent le Luxembourg pour passer leurs vacances auprès de leur famille.

"Les prochains jours vont être chargés, je vais téléphoner pour voir si certains peuvent revenir mais cela m'étonnerait qu'ils refassent tous ces kilomètres rapidement", ajoute Andy Miller.


Armée d'un balai et d'une brouette, une riveraine s'affaire à remettre en état la façade de sa maison.

"J'ai vu ce truc qui tournait, il avançait et il reculait vers le jardin", explique dans le vacarme des tronçonneuses et des camions cette habitante de Bascharage.

Son salon de jardin s'est retrouvé projeté à trois maisons de chez elle tandis que ses volets ont été cassés par la tornade.

Le dernier bilan fait état de 19 personnes blessées, "dont deux plus gravement", selon la cellule de crise du gouvernement luxembourgeois.

Celle-ci a dénombré 60 toitures totalement soufflées sur un total de 180 bâtiments impactés.

"Entre 80 et 100 maisons" ne sont plus habitables en l'état, a déclaré à la presse le ministre luxembourgeois du Travail Dan Kersch samedi matin.

La tornade a touché Bascharage et Pétange, des localités du sud-ouest du grand-duché, limitrophes de la Belgique et de la ville française de Longwy (Meurthe-et-Moselle) aux alentours de 17h30 vendredi.

Au total, près de 200 pompiers et une quarantaine de policiers ont été mobilisés.

Deux lieux d'accueil ont été ouverts dans les deux communes sinistrées pour accueillir les personnes touchées par les intempéries et organiser leur relogement.

Des routes ont été inondées et parfois coupées par des débris.

Des arbres ont été arrachés, des véhicules endommagés et des routes bloquées.

Un supermarché, un fast-food et une station-service étaient fermés samedi, suite à l'effondrement d'un câble à haute tension.

Côté français, même paysage de toitures envolées et d'arbres arrachés après le passage de la tornade dans le nord de la Meurthe-et-Moselle, l'un des 26 départements placés en vigilance orange vendredi, où les pompiers ont réalisé une soixantaine d'interventions. Aucun blessé n'est à déplorer.

"Une trentaine de maisons ont été détériorées à Longwy et Herserange, deux communes limitrophes et la toiture d'une école à Longwy a été particulièrement dégradée", a indiqué la préfecture.