Hotton s’apprête à vivre des travaux sans précédents. Annoncée pour plus d’un an, la transformation des berges de l’Ourthe modifiera en profondeur l’aspect du centre-ville pour y favoriser la mobilité douce et les espaces de convivialité. Le tout au service de l’attractivité touristique. Au programme : aménagement de gradins vers l’Ourthe face au Jacquemart, accès PMR vers l’île de l’Oneux, ajout d’une estacade au pont... 

« L’organisation de la circulation pendant les travaux constitue un préalable très difficile à gérer », souligne le bourgmestre Jacques Chaplier. « On se trouve au croisement de quatre routes régionales très fréquentées. Le pont s’apparente à une double étoile à quatre branches et harmoniser l’ensemble n’est pas une sinécure. » L’ampleur du chantier excluant le maintient d’une circulation à double-sens sur le pont, plusieurs pistes ont été envisagées. Dont le passage du pont à sens unique. « Cela revenait à couper le village en deux », poursuit le bourgmestre. « Les Hottonais de la rive droite auraient du faire un grand détour pour rejoindre les commerces du centres. Sans parler du désarroi des commerçants. Après le Covid et ses conséquences, cette stratégie aurait ruiné leur dernier espoir de sortir de la crise par le haut. » Les autorités communales, la police et les commerçants sont finalement parvenus à un consensus. Des feux tricolores seront installés de part et d’autre du pont pour organiser le passage alterné sur une bande de circulation. Les automobilistes ne pourront y accéder que par la rue des Écoles côté Barvaux, et par la rue Émile Parfonry côté Marche.

 « La mise en sens unique centrifuge de toutes les autres voiries d’accès au pont sera organisée de manière à réorienter vers ces deux rues tous les véhicules qui veulent passer sur le pont, et ce via les accès des voiries communales », poursuit Jacques Chaplier. « Tous les commerces indépendants, les acteurs touristiques et de l’Horeca resteront donc facilement accessibles pendant la durée des travaux. Il reste encore des adaptations à apporter pour les horaires des livreurs-fournisseurs et pour le ramassage des immondices en évitant les heures de pointe. »