Luxembourg L’un d’eux s’est blessé en s’enfuyant. Le restaurant La Chine est sous scellés

Le personnel du restaurant La Chine, situé rue du Pont à La Roche-en-Ardenne, a fait l’objet d’un contrôle des services de la Région wallonne, vendredi soir. Les contrôleurs étaient accompagnés de trois équipes de policiers de la zone Famenne Ardenne et d’un renfort de la police fédérale.

"Trois personnes, d’origine chinoise, deux hommes et une femme, en séjour illégal, n’avaient pas de permis de travail", précise le commissaire Daniel De Nève. "L’un d’eux, a tenté de s’enfuir par l’arrière de l’établissement. Il a fait une chute, s’est cassé les talons et a été conduit en ambulance à l’hôpital. Ils ont reçu, tous les trois, de l’office des étrangers, l’ordre de quitter le territoire."

A l’auditorat du travail, on précise qu’un quatrième travailleur n’était pas en ordre. "Cette personne, qui séjourne légalement dans notre pays, n’avait pas de contrat de travail", précise Pascale Malderez, la magistrate de presse. "Il travaillait en noir sans être déclaré et était, par conséquent, en infraction aux lois sociales."

Le restaurant a été fermé, vendredi en fin de soirée, au terme du contrôle, et mis sous scellés par la police. "Le magistrat de garde a estimé que les infractions constatées, à savoir trois travailleurs en séjour illégal et un non déclaré, étaient suffisantes pour fermer l’établissement", poursuit la magistrate. "Il s’agit d’une fermeture temporaire."

Le patron du restaurant va être informé tout prochainement des conditions à remplir pour procéder à la réouverture du restaurant et à l’enlèvement des scellés. Le paiement d’une somme d’argent, dont le montant sera déterminé par l’auditorat du travail, sera couplé à la signature d’une consignation par laquelle il s’engage à respecter la législation sur le travail. Selon la magistrate, si les modalités sont respectées, La Chine pourrait rouvrir à la fin de la semaine.

Nadia Lallemant