Luxembourg Le trafic est très important dans le Sud Luxembourg. Les parkings ne sont plus adaptés pour les poids lourds.

Si vous partez en vacances, vous avez sans doute remarqué que les aires d’autoroute dans le Sud Luxembourg sont littéralement prises d’assaut par les poids lourds en soirée et durant la nuit. Une situation récurrente qui sévit depuis quelques mois.

Ce trafic qui a augmenté et ces endroits de stationnement devenus rares obligent aujourd’hui les chauffeurs routiers à sortir de l’autoroute pour tenter de trouver une aire de stationnement.

La commune de Musson n’est guère épargnée par le trafic de poids lourds. Celui-ci a d’ailleurs augmenté ces dernières années. L’axe Aubange/St-Léger/Virton est de plus en plus fréquenté par les camions. Ce qui augmente les risques d’accidents.

"On ne compte plus les accrochages sur la R88. Nous sommes proches de la frontière et on voit surtout des camions immatriculés à l’étranger qui transitent par Musson. Je ne sais pas expliquer pourquoi ou comment ils arrivent chez nous. Peut-être que leur GPS ne leur laisse pas le choix" , commente ainsi Sylvie Guillaume.

La bourgmestre ajoute qu’il n’est pas rare de voir des poids lourds stationnés sur les parkings des centres commerciaux voisins.

"À Mont-Saint-Martin, le parking du Conforama est même devenu inaccessible pour les poids lourds. Ils ne peuvent désormais plus entrer sur le site. Ils y ont mis des barrières. La situation est presque la même au Cora Messancy."

À quelques kilomètres de là, la commune de Habay n’est guère mieux lotie. Le Truck Center est toujours bien rempli. Quand il est plein, il faut trouver de la place ailleurs. Pourtant, le bourgmestre affirme que les citoyens ne se plaignent pas trop de cette situation.

"Je ne pense pas qu’on fait face aujourd’hui à un gros problème. Mais c’est vrai qu’avant que je devienne bourgmestre (NdlR : en décembre dernier) on avait plus de plaintes de riverains en ce sens. Ils se plaignaient surtout du bruit des camions le matin", relaie le bourgmestre de Habay.

"En effet, les chauffeurs laissent tourner leur moteur avant de quitter les lieux et ça dérange. Aussi surprenant que cela puisse paraître, nous n’avons pas reçu de plaintes officielles du même genre depuis mon entrée en fonction" , explique le bourgmestre Serge Bodeux.