A Recogne, dans la commune de Libramont, un habitant a retrouvé son chat tué par une balle tirée par une carabine à air comprimé. Il a averti Jonathan Martin, échevin du bien-être animal.

 "Une interpellation citoyenne nous a fait part du décès de ce chat domestique", indique-t-il, sur les réseaux sociaux.  "Le propriétaire est très affecté par la perte de son compagnon. Nous déplorons cet acte barbare et tenons à rappeler l’interdiction stricte de ce genre de comportement, et ce conformément à l’article D.36. § 1er. du Code du Bien-être animal."

L’échevin rappelle que "la mise à mort illicite d’un animal est une infraction de deuxième catégorie au sens du Livre Ier du Code de l’Environnement. Les amendes peuvent s’élever jusqu’à 100.000 euros pour ce type d’infraction."