Un Salmien projette d’aménager sur sa propriété, dans la commune de Vielsalm, un crématorium pour animaux domestiques. La RIP (Réunion d’information préalable) s’est déroulée mardi soir en présence du bourgmestre salmien Elie Deblire.

A l’origine de ce projet de reconversion professionnelle, Grégory Maesen. Le Salmien travaille actuellement dans la construction. Il dispose d’un hall suffisamment spacieux, à Rencheux pour y installer un four d’une capacité de 150 kg et un local pour accueillir les propriétaires d’animaux. Il envisage de faire deux à trois crémations par semaine.

Les questions des riverains portaient principalement sur la mobilité dans le village de Rencheux, le système de filtration choisi pour éviter les odeurs et les éventuelles nuisances sonores. Le promoteur a répondu point par point aux interrogations précisant que tout serait mis en œuvre pour limiter les nuisances.

La position du collège communal ? " Nous avons pris connaissance du projet, comme les riverains, dans le cadre de la RIP qui s’est déroulée dans une climat serein , précise  Elie Deblire.  "Les bonnes questions ont été posées. Nous ne disposons pas encore de tous les éléments pour nous prononcer. Le rapport d’incidences sur l’environnement doit encore être déposé sur la table du collège."

Le bourgmestre précise, par ailleurs, qu’une demande de permis d’environnement de classe 1 doit être déposée. Ce sont les fonctionnaires technique et délégué qui se prononceront sur le projet après avoir recueilli les différents avis.

" Le collège n’aura qu’un avis à donner, poursuit-il. " Nous serons particulièrement attentifs à l’aspect mobilité et à l’impact éventuel des rejets sur la qualité de l’air." De son côté le promoteur ne préjuge pas de la suite de la procédure. Il espère obtenir l’autorisation dans six mois ou un an.