Un homme de 80 ans comparaissait jeudi devant le tribunal correctionnel de Neufchâteau pour attentat à la pudeur. Le prévenu est suspecté d’avoir embarqué une dame qui marchait le long de la route pour la peloter à bord de sa voiture. 

« Le conducteur était une personne d’un certain âge. Elle est donc montée à bord en toute confiance », souligne l’avocat de la partie civile. Une fois la portière refermée, l’automobiliste aurait glissé sa main sous le t-shirt de sa passagère malgré ses protestations. La dame serait finalement parvenue à s’extraire du véhicule. Elle a alors photographié la plaque d’immatriculation avant de prévenir la police. 

L’octogénaire conteste fermement les préventions qui lui sont reprochées, tout comme il conteste avoir embarqué qui que ce soit à bord de son véhicule. « Quel serait l’intérêt pour madame d’aller dénoncer ce monsieur ? » questionne encore le parquet. « Un intérêt à 7.500€ », rétorque-t-on du côté de la défense, en référence au montant réclamé par la partie civile. Le ministère public réclame 6 mois de prison. La défense demande l’acquittement. Jugement le 20 juillet.