Face au besoin croissant de transferts de patients Covid entre les hôpitaux, le Centre Médical Héliporté de Bra-sur-Lienne a mis à disposition exclusive du SPF Santé Publique un deuxième hélicoptère affecté aux transferts rapides des patients nécessitant une surveillance médicalisée intensive.

Ce second vecteur de secours héliporté est une aide exceptionnelle, développée en urgence, dans le cadre de l’évolution de la pandémie et de la saturation des capacités de prise en charge des hôpitaux. Opérationnel depuis le 1er novembre, au départ de la base héliportée, il pourra être réquisitionné jusqu’au 26 novembre, avec une disponibilité du lundi au vendredi de 9h à 18h.

Ce deuxième hélico appartient au Secours Aérien Français. L’équipement médical permet d’assurer la surveillance intensive de patients fragilisés. L’équipage est déjà entraîné et expérimenté pour des transferts héliportés : un pilote chevronné, un médecin spécialiste en médecine d’urgence ou un anesthésiste réanimateur et un infirmier spécialisé en soins intensifs. "Ce transfert inter-hospitalier par hélicoptère permet de conserver des capacités d’hospitalisation optimale dans notre région et de répondre de manière efficace au besoin croissant de transferts de patients des unités de soins intensifs des hôpitaux de Wallonie vers des hôpitaux plus éloignés, notamment en Flandre et en Allemagne", précise le porte-parole du CMH. "Ainsi, l’hélicoptère principal du CMH est maintenu avec une disponibilité maximale 24h sur 24 pour sa mission première de secours à la population en aide médicale urgente dans les provinces de Luxembourg, Namur et Liège."