Parmi les fêtards, des élèves d'une école d'Arlon qui ont été reconnus par les professeurs de l'établissement. "Des craintes ont émergé suite aux débordements qui se sont passés hier soir", explique Laetitia Zeippen, la directrice de l'ISMA, à nos confrères de RTL. "Des inquiétudes de la part d'enseignants qui ont reconnu certains élèves".

Alertée, Mme Zeippen a décidé de prendre les devants. Dans un mail adressé aux élèves et à leurs parents, elle a invité les jeunes qui ont eu un comportement à risque à prendre leur responsabilité: "Nous espérons que vous n'y avez pas participé. Si toutefois, vous estimez avoir eu une conduite à risque, contact rapproché sans masque durant plus de 15 minutes, la direction vous demande de prendre vos responsabilités, de ne pas venir à l'école demain (lundi) et d'aller vous faire tester", écrit-elle. "Nous vous invitions à avoir un comportement respectueux de tous. Il nous reste cinq semaines avant la session de juin. Il est temps que les élèves rentrent en 100% présentiel et ce serait dommage de revenir à des fermetures de classes suite à des débordements et à des comportements à risque", conclut Laetitia Zeippen.

Suite à ces débordements, le bourgmestre d’Arlon Vincent Magnus a d'ailleurs pris un arrêté pour faire fermer les portes des cafés de la place Hollenfelftz à 18h au lieu de 22h.