Il était près de 4 heures ce dimanche lorsque les autorités ont été informées qu’une rave party -soit une fête clandestine – se tenait au "Diable château" à La Roche-en-Ardenne. C’est un habitant qui, intrigué par le flux inhabituel de trafic dans un quartier voisin, a donné l’alerte.

Rapidement les forces de l’ordre et le DNF sont descendus sur les lieux, tout comme le bourgmestre Guy Gilloteaux. Ce dernier explique qu’au total, près de 1.000 fêtards étaient sur place. "Outre la police de la zone Famenne-Ardenne, nous avons disposé de renforts de leurs collègues de la zone Semois-Lesse, des maîtres-chiens et des hommes de la réserve fédérale en tenue anti-émeute", explique le bourgmestre.

Face à ce déploiement de force, la musique a été immédiatement coupée et les négociations se sont organisées, sans heurt, avec les organisateurs. Tout était terminé vers 6 heures 30. Le mayeur rochois met en avant et se félicite de «l’excellente gestion du commissaire Pasmans, qui coordonnait l’opération.»

Notons que ce lieu avait déjà été le théâtre d’une rave party il y a quelques années.