A la suite de la découverte de six cas de coronavirus à l’école communale de Sibret (Vaux-sur-Sûre), décision a été prise d’organiser un testing général, en drive-in, dimanche en fin de journée, sur le parking de la salle des fêtes du village.

"Depuis vendredi, la direction de l’école est en contact étroit avec le monde médical et les spécialistes afin d’établir une stratégie globale au niveau de l’école", explique le directeur Eric Fontaine.  "Une réunion s’est tenue entre la commune et les services de santé, les médecins de Vivalia, le PSE, les médecins généralistes, l’inspecteur d’hygiène fédéral ainsi que le gouverneur Olivier Schmitz."

La cellule de crise s’est réunie dimanche matin.  "Etant donné qu’il y avait deux cas de Covid-19 dans une classe, il a été décidé d’appliquer le protocole prévu dans le cas où un cluster est détecté" explique le docteur Guy Delrée, président du cercle de médecine générale Famenne Ardenne et de la fédération des associations de généralistes de la Région wallonne.

Les parents ont été avertis et l’équipe mobile, intégrée au dispositif de la cellule de crise, s’est rendue sur place. Les tests ont été effectués par des médecins généralistes.  "Les enfants du primaire de même que les enseignants, le personnel de l’accueil extra-scolaire et de l’entretien ont été testés " ,précise Eric Fontaine. "Cela représente au total une centaine de tests."

Lundi, en début de soirée, les résultats des tests, analysés dans les laboratoires de Vivalia, n’étaient pas encore connus. " Nous avons joué de malchance", explique le docteur Delrée. "Les laboratoires des hôpitaux sont submergés et, en début d’après-midi, la plate-forme informatique a planté."

Dans l’attente des résultats, la fermeture de l’école, programmée lundi, sera prolongée ce mardi. Rien ne change pour l’ensemble des classes maternelles et la classe de deuxième primaire, placées en quarantaine, en conformité avec les règles de la circulaire enseignement, jusqu’au 27 septembre.