Le prévenu, qui était sous l'influence de l'alcool, avait perdu le contrôle de son véhicule dans un rond-point à Bullange. Lorsque la police avait souhaité le soumettre au contrôle d'alcoolémie, le trentenaire avait demandé le délai légal avant de souffler. Durant ce laps de temps, il en avait profité pour s'installer dans un véhicule de police garé et pour prendre la fuite.

"Il a roulé pendant deux kilomètres avant d'être intercepté par un second véhicule de police. Le prévenu a indiqué avoir des problèmes de santé nécessitant des médicaments. Il a été conduit à l'hôpital de Saint-Vith. Durant le transfert, il a uriné dans le combi", avait relaté le procureur. "Après avoir été examiné, il a refusé de marcher jusqu'au combi. Il a dû être porté par les policiers." Il s'était alors montré insultant envers les agents de police.

Le prévenu a été reconnu coupable de toutes les préventions, y compris le vol d'usage qu'il contestait. Il écope d'une peine de 100 heures de travail. Il devra aussi s'acquitter d'une amende de 400 euros.