Le gouverneur Olivier Schmitz vient de répondre à Dominique Wilkin, secrétaire régional de la CSC Services Publics, à la suite de l’envoi de la lettre ouverte du front commun syndical CSC , CGSP et SLFP, relative à la visite royale ce mercredi à Libramont. Une visite à laquelle les représentants des organisations syndicales ne sont pas conviés.

 " Pour des raisons évidentes de sécurité, de respect des règles Covid et du protocole lié aux visites royales, les règles ont été arrêtées entre les autorités administratives et le Palais. La visite se doit évidemment d'être exemplaire sur le plan des règles sanitaires", souligne le gouverneur.

Olivier Schmitz précise, par ailleurs, que les invitations relatives à l'accueil du couple royal ont été arrêtées lors d'une réunion entre les services du protocole et les responsables de l'intercommunale hospitalière. La question du nombre de personnes présentes dans le hall d'entrée a été tranchée sur base des règles en vigueur au niveau Covid.

 "A la question de savoir s'il était possible d'inviter des personnes supplémentaires, j'ai bien dû répondre que non, pour les raisons évoquées ci-dessus, indépendamment de leur qualité. Il n'est pas question d'une interdiction à votre égard, il est uniquement question de limiter l'accès aux personnes prévues dans le protocole. Je regrette que l'initiative d'une invitation non concertée avec les services du protocole ait semé la confusion", conclut-il.