Luxembourg Les communes Arlon, Attert, Messancy et Aubange restent opposées au projet

La récente assemblée générale ordinaire de Vivalia, centrée sur les comptes 2018, a été l’occasion, pour Jean-Marie Carrier, qui la présidait pour la dernière fois, de revenir sur le projet Vivalia 2025.

"Je ne peux passer sous silence la confiance que nous a accordée le gouvernement wallon en nous octroyant en avril dernier une enveloppe très importante pour la construction du Centre Hospitalier Régional à Houdemont et la poursuite du développement de l’hôpital de Marche-en-Famenne", a-t-il souligné. "Cette enveloppe s’élève en effet à près de 305 millions d’euros, soit plus de 424 millions avec la TVA et les frais généraux compris. Je remercie les ministres concernés qui se sont succédé dans le domaine de la santé et à celles et ceux qui nous ont aidés dans ce dossier par leurs interventions et qui ont cru en nous, en notre projet."

Reste que les quatre communes du sud de la province de Luxembourg, en l’occurrence Arlon, Attert, Messancy et Aubange restent opposées à Vivalia 2025. "Un nouveau recours a été déposé au Conseil d’Etat, dans le prolongement du premier", nous a confié Jean-Marie Carrier. "Ces quatre communes veulent, à tout prix, maintenir l’hôpital d’Arlon. J’espère qu’elles finiront par comprendre l’importance du futur hôpital de Houdemont pour le maintien de soins de santé de qualité dans notre province. Grâce au CHR, en effet, tous les actes continueront à y être pratiqués grâce à des moyens humains et matériels performants."

Au terme d’un mandat de sept ans - il avait succédé à Patrick Adam le 8 mai 2012 - Jean-Marie Carrier passe la main à Marielle Remy, conseillère communale à Hotton.

N.L.