Deux institutions pour personnes en situation de handicap recevront une enveloppe de la ministre Greoli

C’est un peu Noël avant l’heure pour une quarantaine d’institutions d’accueil et d’hébergement de personnes en situation de handicap. La ministre de l’Action sociale, Alda Greoli (CDH), vient en effet de faire approuver au gouvernement wallon un soutien exceptionnel de 50 millions d’euros. Chez nous, deux institutions sont concernées.

Les Ateliers du 94, situés à La Louvière, bénéficieront d’un coup de pouce à hauteur de 1.360.308 euros tandis que le Snark, situé à Houdeng-Aimeries, recevra une enveloppe de 1.287.767 euros. L’appel à projets lancé en juin dernier par la ministre humaniste visait à soutenir des investissements de modernisation des infrastructures d’hébergement et d’accueil existantes.

Les Ateliers du 94 disposent de différentes structures d’accueil et notamment d’une entreprise de travail adapté (ETA), spécialisée dans la confection, la vente et la location de costumes festifs. C’est son service résidentiel de nuit pour adultes handicapés mentaux (SRNA) qui bénéficiera du subside de modernisation. Ce dernier permettra la reconstruction complète du site d’hébergement, soit de deux nouveaux bâtiments passifs de plain-pied, composés de petites unités de vie puisque chaque résident dispose d’une chambre individuelle.

Le Snark , agréé comme service résidentiel pour jeunes, accueille une trentaine d’enfants au sein de son école et institution en gestion collective. Le subside de la ministre devrait permettre la construction de nouvelles unités de vie afin de favoriser un accompagnement de type familial, de nouvelles chambres individuelles et la personnalisation des espaces pour que les enfants se sentent chez eux, tout en assurant une accessibilité optimale (plain-pied).

Au total, 114 projets ont été proposés, 94 ont été jugés recevables et cotés par un comité de sélection formé d’associations représentatives des personnes handicapées, de l’administration et du cabinet ministériel. À l’issue de ces étapes, les 40 projets les mieux notés ont pu être retenus. Le député François Desquesnes (CDH), qui a officialisé la nouvelle, estime qu’il s’agit "d’un coup de pouce plus qu’utile aux personnes qui sont accueillies et qui travaillent dans ces centres d’accueil et d’hébergement." Il rappelle par ailleurs que "c’est dans l’attention aux plus faibles que notre société se grandit et démontre son humanité."