Éléments incontournables du paysage montois, les œuvres créées dans le cadre de l’Art habite la Ville à Mons sont aujourd’hui plus de 40. Trois se sont ajoutées dernièrement grâce au projet "Montois Célèbres" des élèves de l’atelier de dessin d’Art2. Charles Malapert, Marguerite de Constantinople et Marouane Fellaini viennent ainsi s’ajouter aux œuvres des artistes internationaux comme MOMO, David Mesguish, Honet, Dulk, Collin van der Sluijs, Farid Rueda, et des muralistes et graffeurs belges tels que Nean, Spear, BlancBec, Oli-B ou encore Noir Artist, Jellyfish ou encore Paul Segard. D’autres créations devraient suivre le pas prochainement.

Initié en 2015, le projet "l’Art habite la Ville" continue donc de se développer. "Notre volonté est de développer le projet en nous appuyant à la fois sur des figures reconnues mais aussi sur nos ressources locales. C’est en ce sens que nous avons noué une collaboration avec l’école des Arts2 afin de proposer de nouvelles œuvres au public", souligne Nicolas Martin, Bourgmestre de Mons.

© D.R.

Le projet baptisé "Montois Célèbres" a ainsi été réalisé par les élèves de l’atelier de dessin d’Arts2 qui ont tous choisi une personnalité montoise à travailler. Une liste de 20 noms sera dévoilée au fur et à mesure. Trois nouveaux projets ont d’ores et déjà été placés. Il s’agit des portraits de Charles Malapert, Marguerite de Constantinople et Marouane Fellaini.

© D.R.

"Malapert désigne le nom du chercheur et mathématicien montois Charles Malapert, qui tout comme Galilée à la même époque, scrutait et étudiait le ciel. C’est en son honneur que son nom fut donné à une rue montoise ainsi qu’à un cratère au pôle Sud de la Lune", explique Thomas Istasse, élève de Master 2 et auteur de l’installation à découvrir au croisement de la rue de la Trouille et de la rue Malapert.

L’œuvre autour de Fellaini est une installation de Margot Dauwe à voir à l’Avenue du Tir. "J’ai choisi Fellaini pour mettre en avant des figures montoises plus jeunes et qui se rapprochent de ma génération. Je l’ai interprété comme un clin d’œil à mon travail, les portraits". Enfin, l’œuvre de Marguerite de Constantinople est à voir à l’avenue des Guérites, 67. Elle est le travail de Ludovic Cuche et présente Marguerite de Constantinople qui fut Comtesse de Flandre et de Hainaut au 13ème siècle.

Pour rappel, "L’Art habite la Ville" est un projet initié en 2015 qui transforme la cité en un musée à ciel ouvert en y intégrant des œuvres urbaines. Il est possible d’en faire la visite grâce aux applications visitMons et Street Art Cities mais aussi en se procurant un plan à l’Office du Tourisme de Mons.