Falasca entre dans l’arène

Kevin Centorame
Falasca entre dans l’arène
©Avpress

Massimo (32 ans) sort de la réserve des hommes de feuilles

MONS Plus d’une décennie qu’il attendait ce moment : après plusieurs années à la corde et quatorze ans sur la liste d’attente, Massimo Falasca s’apprête à entrer dans l’arène du Lumeçon.

Bien connu dans le monde du football montois et au Marché aux Herbes, le co-gérant du Quartier Latin avec Benoît Garnier décompte les heures qui le séparent du début du combat avec une excitation croissante.

Également président du comité Marché aux Herbes, il délaissera ce rôle dès ce mercredi pour se concentrer sur le Lumeçon. “Je ne me rends pas encore compte”, nous expliquait-il hier. “J’ai prévu de cueillir mes premières feuilles aujourd’hui.”

Entrer dans l’arène n’est pas un long fleuve tranquille. Si le fait d’être connu dans la cité du Doudou l’a certainement aidé, il a dû se soustraire à chaque épreuve.

“Pour commencer, il faut s’inscrire le plus tôt possible à l’échevinat des Fêtes. Pour ma part, j’avais 18 ans. Il faut pour cela habiter Mons depuis 15 ans. Mais on n’entre pas dans le Lumeçon sans plusieurs parrainages. Selon la physionomie, on est aiguillé vers les hommes de feuilles, les diables ou les chin-chin. Pour les besoins du Petit Doudou, j’avais revêtu le costume d’homme de feuilles. Ce fut le déclic.”

La dernière étape, une fois qu’on a rejoint la réserve, est de voir un des titulaires prendre sa retraite. “Chaque rôle est soumis à la limite d’âge de 50 ans. La moyenne du groupe, elle, ne peut dépasser 40 ans. La liste d’attente est de plus en plus longue.”

Le Jour J approche à grands pas pour Massimo Falasca. “C’est une chance inouïe de devenir un ambassadeur de l’identité montoise. Le temps du combat, on est des stars aux yeux du public.”



© La Dernière Heure 2011

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be