Rénovation urbaine à La Louvière: participation mitigée de la population

Seule une trentaine de personnes ont participé à la rencontre citoyenne organisée mercredi soir.

E. Brl.
EXTENSION RENOVATION URBAINE LA LOUVIERE
EXTENSION RENOVATION URBAINE LA LOUVIERE ©AVPRESS

Seule une trentaine de personnes ont participé à la rencontre citoyenne organisée mercredi soir.

Depuis maintenant 10 ans, la Cité des Loups fait peau neuve à travers une vaste rénovation urbaine. Si dans un premier temps, le périmètre concernait principalement le centre-ville, ce n’est plus le cas aujourd’hui. En février dernier, la ville, accompagnée d’Espace Environnement et de l’intercommunale IDEA, lançait l’une des phases les plus importantes de ce vaste projet : la délimitation du nouveau périmètre et une enquête citoyenne.

Malheureusement, il semble que la population ne se soit pas empressée de faire entendre sa voix. Seuls 89 questionnaires de riverains et 78 questionnaires d’usagers ont été complétés. Qu’à cela ne tienne, mercredi soir, un premier bilan des résultats a été dressé lors d’une rencontre citoyenne de près de trois heures. "On peut évidemment déplorer que les questionnaires et le nombre de participants à cette réunion soient limités", concède Emilie Jennes, chargée de projet au service aménagement du territoire de l’intercommunale. "Mais tout cela s’inscrit dans une démarche globale, cela nous permet de recouper toute une série d’informations objectives et subjectives".

Une trentaine de personnes seulement avaient fait le déplacement. "Ce n’est pas un panel représentatif mais cela nous donne quand même une série d’éléments. Nous leur offrons la possibilité de participer, de s’intégrer dans le processus d’étude et ensuite dans la phase de concrétisation". Malgré une présence moindre, les idées ont fusé. "Les Louviérois ont pas mal d’avis sur leurs quartiers, ce qui n’est pas toujours le cas. Ils sortent des sentiers battus, ils n’hésitent pas à proposer, peu importe que leurs idées soient du ressort de la ville, d’un privé. Ils proposent des solutions".

Concrètement, les citoyens ayant répondu à l’enquête attendent majoritairement une amélioration de la circulation et du stationnement, des espaces verts et de l’entretien des espaces publiques. "L’objectif pour nous, c’est que la population puisse s’approprier son quartier. Nous tiendrons compte de leur avis même si tout ne se fera pas", insiste encore Emilie Jennes.

Côté timing , des ateliers thématiques seront lancés au mois d’octobre-novembre et les premières commissions devraient débuter en juin. "Nous espérons déposer le dossier au gouvernement début 2017, aux alentours du mois de mars".

Pour rappel, plusieurs quartiers sont concernés par cette rénovation urbaine, dont le Bocage, les entrées de villes Ouest (rue Gustave Boël) et Nord (entrée de A501). L’objectif étant de permettre la construction ou la réhabilitation de bâtiments (logements, services,…) et d’aménager les lieux publics (places, rues, espaces verts,…).


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be