Communales 2018 à Mons: Nicolas Martin est bourgmestre !

Mons en Mieux augmente de 3 sièges. Ecolo passe à 6 sièges. Historique ! Le PS conserve 23 sièges sur 45

C.Ti.

Mons en Mieux augmente de 3 sièges. Ecolo passe à 6 sièges. Historique ! Le PS conserve 23 sièges sur 45

Les premiers résultats se sont fait attendre dans la Cité du Doudou ce dimanche soir. La tête de liste socialiste Nicolas Martin a réussi son pari en décrochant le plus de voix sur la liste majoritaire ainsi que davantage de voix de préférence que le bourgmestre sortant Elio Di Rupo. Ce dernier a salué et félicité “chaleureusement le résultat remarquable de Nicolas Martin”, affirmant qu’il “sera un excellent bourgmestre”. Nicolas Martin, 42 ans, est donc le bourgmestre plébiscité par les Montois. Il a explosé son score avec 10.681 voix de préférence contre 6.024 en 2012. De facto, il surpasse de plus de 3000 voix Elio Di Rupo qui a totalisé 7.664 voix de préférence.

Le parti socialiste (PS) atteint les 44,25 % des suffrages contre 55 % en 2012. Autrement dit, le PS ne peut pas dire qu’un Montois sur deux a voté pour lui mais peut revendiquer le maintien de sa majorité absolue. De fait, avec ce résultat, le PS détient 23 sièges sur 45. Si la majorité est absolue, elle reste courte pour le PS qui détenait jusqu'ici 29 sièges.

La liste Mons en Mieux (MeM) du leader libéral Georges-Louis Bouchez flirte avec les 21 % soit onze sièges (contre 8 en 2012). Georges-Louis Bouchez réalise aussi un score personnel en le doublant par rapport à 2012, il a récolté 4.976 voix de préférence. Un score à deux chiffres est historique pour les libéraux.

Un autre score historique est celui du groupe Ecolo de Charlotte De Jaer qui totalise 12,78 % des voix soit près de deux fois plus qu’en 2012. Jamais les Verts n’ont à Mons passé ce cap et atteignent six sièges. Charlotte De Jaer totalise sur son nom 1.418 voix de préférence.

Idem du côté du PTB de John Beugnies qui ne détenait jusqu’à présent qu’un seul siège. Ce scrutin a fait mouche puisque le PTB en a décroché deux de plus portant à trois le nombre de futurs conseillers communaux.

Grosse déception du côté d’Agora-cdH de l’échevine sortante Savine Moucheron : sa liste a perdu des plumes et un siège. Il ne reste que deux sièges au cdH, contre 3 en 2012.

Quid des coalitions possibles ? On se doute que le PS va se diriger vers les écologistes pour lesquels la population montoise s’est fortement manifestée. Que va faire le PS avec son actuel partenaire de majorité à savoir le cdH ?

Voici vos élus par partis

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be