De l'inédit pour les Verts à Mons

Quid d'un échevinat? Selon Charlotte De Jaer, “il ne s’agira pas forcément pour nous d’avoir un échevinat du développement durable mais bien que le développement durable traverse les échevinats.”

C.Ti.
De l'inédit pour les Verts à Mons
©DR

Quid d'un échevinat? Selon Charlotte De Jaer, “il ne s’agira pas forcément pour nous d’avoir un échevinat du développement durable mais bien que le développement durable traverse les échevinats.”

Dans la plupart des communes, le groupe Ecolo a réussi une belle percée. Dans la cité du Doudou, elle est inédite. De fait, Ecolo mené par Charlotte De Jaer a remporté six sièges, contre trois en 2012. Le score est historique et doublé ! “Je suis évidemment ravie, nous doublons le nombre de sièges au conseil communal, c’est aussi une énorme responsabilité qui nous a été donnée par les électeurs montois… Et nous en avons bien conscience ! Je suis à la fois heureuse, émue, prête à relever le challenge.”

Charlotte De Jaer, cheffe de file des Ecolos, réalise aussi un score jamais atteint à savoir 1.418 voix de préférence (contre 643 en 2012). Catherine Marneffe fait le second score (874 voix). Elle est suivie de Aliénor Lefebvre (610 voix), Samuël Quiévy (596), Vincent Crépin (573 voix) et Cécile Blondeau (428 voix)

Les Verts n’ont jamais caché leur intention (et leur volonté) de participer au pouvoir à Mons. Ils ambitionnaient de jouer un rôle de pivot. Si le PS est en termes de sièges en majorité absolue, le nouveau bourgmestre Nicolas Martin a toujours affirmé vouloir ouvrir à un autre parti.

Quid des négociations ? “Pour l’instant, aucune discussion n’a commencé. Il n’y a pas mille majorités possibles mais c’est donc difficile à dire. Comme nous l’avons dit, nous ambitionnons d’entrer dans une majorité qui rencontre les priorités que nous avons défendues lors de la campagne à savoir réconcilier la ville avec ses habitants, avoir une commune propre qui fait face aux enjeux du 21e siècle.”

Le groupe Ecolo pourrait prétendre à au moins un échevinat et quelques compétences scabinales lui font de l’œil depuis toujours. “Nous n’en sommes pas encore là du tout”, précise Charlotte De Jaer. “Il ne s’agira pas forcément pour nous d’avoir un échevinat du développement durable mais bien que le développement durable traverse les échevinats.”

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...