Communales 2018 à Mons: MeM est "snobé" dit Bouchez

Les négociations ont commencé à Mons, sans le PTB et sans MeM

C.Ti.
Communales 2018 à Mons: MeM est "snobé" dit Bouchez
©AVPRESS

Les négociations ont commencé à Mons, sans le PTB et sans MeM

Le PS de Nicolas Martin à Mons garde la main pour mener des négociations avec un potentiel partenaire grâce à son score de 44 % et à ses 23 sièges (sur 45). La majorité PS (avec Citoyen) est courte mais le PS est libre de s’associer (ou non) avec un partenaire potentiel. Du coup, il a entamé des négociations pour constituer un pacte de majorité. Ecolo est le premier à être consulté, le cdH le sera ensuite. Pas le PTB, ni MeM qui n’ont pas réussi à décrocher un carton d’invitation au speed-dating politique.

Le chef de file de MeM crie au scandale ! “Mons en Mieux a réalisé 22 % et 11 sièges, à ce titre MeM a autant d’élus qu’Ecolo, le PTB et Agora-cdH réuni,” assène Georges-Louis Bouchez. “Il y a 12.000 Montois qui ont voté pour MeM. Il est normal que MeM soit consulté quitte à ce que je ne sois pas présent si tel est le problème. Politiquement, ils n’ont plus la majorité absolue puisqu’ils ont un cartel.” Cette volonté de s’asseoir à la table des négociations reste néanmoins interpellante au regard des dernières années et particulièrement des dernières semaines de campagne.

Mons en Mieux changerait-il son fusil d’épaule ? “Pas du tout !’, assure Bouchez. “Le comportement du PS est assez contradictoire. D’un côté, il nous dit qu’il veut une situation apaisée. Et en même temps, plutôt que de consulter tout le monde, il exclut MeM et le PTB. Or si on prend les chiffres bruts, la seule coalition qui rassemble les Montois est celle PS/Mons en Mieux. Je n’ai l’exclusive à l’égard de personne, je veux juste que nos points de programme puissent être appliqués.”

De là à écrire que MeM veut rentrer dans la majorité, il n’y a qu’un pas. “Nous ne demandons pas à entrer en majorité. Mais le PS ouvre le champ à un affrontement brutal et frontal de MeM qui n’a pas été sanctionné par les électeurs. C’est assez irresponsable du PS ! Il est demandé au plus grand groupe de l’opposition d’être plus responsable que la majorité. Quand on est un potentiel nouveau bourgmestre, on ne peut pas se permettre de snober 22 % des Montois”, estime le libéral. Et de conclure : “Prendre 12.000 voix et les mettre à la poubelle, ça ne va pas. En fait, en nous privant de tout levier de décision et de gestion, le PS veut nous empêcher de prouver que nous pouvons appliquer notre programme.” En attendant au PS, les pourparlers sont en route, toujours sans le PTB et sans MeM.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be